sfa auvillar

     English

 

  La Famille Kurzweil


Auvillar, 26 août 1942:
Une rafle au petit matin

Le 24 août 1942 la brigade de gendarmerie d'Auvillar reçoit l'ordre, selon la note 83/4 section, d'arrêter les quatre familles juives réfugiées à Auvillar: les Kurzweil, les Roth, les Weinnelberg et les Wineviez. Dans le cadre de la rafle du 26 août elles doivent être transportées en camion au lieu de rassemblement, le camp der Septfond (80 km environ). À l'aube du 26 août les 15 (?) personnes concernées sont rassemblées Place de l'Horloge puis emmenées en camion à Septfonds. Ce jour-là 173 personnes sont déportées dans le département Tarn et Garonne.

La famille Kurweil, Gisèle (52 ans), Bruno (51 ans) et Adèle (17 ans), est arrêtée à son domicile, 3 Place de l'Horloge. M. Firmin Combes, adjoint au Maire d'Auvillar, pose les scellés sur la maison.

Dans la nuit du 1er au 2 septembre les victimes de la rafle seront conduites à pieds à la gare de Caussade, et de la transportées en train jusqu'à Paris, dans le camp de Drancy. Le 9 septembre avec 203 déportés de Tarn et Garonne ils feront partie du convoi No 30 et seront exterminés à leur arrivée au camp d'Auschwitz.

La maison sous-scellés, 3 Place de l'Horloge, est ouverte par la gendarmerie en présence de la propriétaire, Mme Guichard et Mr. Kaufmann, représentant des Juifs. Les malles et les valises, ainsi que quelques objets d'usage courant de la famille Kurzweil sont entreposés sous clé dans une réserve du grenier de la mairie.

A l'occasion de la vente de l'ancienne mairie, les malles, valises et objets sont redécouverts et ouvertes en présence de Roger Téchiné, représentant de la mairie d'Auvillar, avec Elie Arditti et M. Atlan à partir du 5 juin 1990. Au cour d'un travail qui exigera plusieurs semaines ils seront inventoriés et archivés par Pascal et Laurence Caïla.
 

 



19 heures 29
  17 août 2017
   S.F.A. Auvillar
LA MEMOIRE DE LA FAMILLE KURZWEIL
Deutsch

Auvillar, 26 août 1942: Une rafle au petit matin
Pascal Caïla:
Itinéraire d'une famille autrichienne socialiste et juive 1938-1942

Préface
Famille Kurzweil
De Graz a Paris: le temps de l'exil - Mars - octobre 1938
Paris : le temps du refuge politique - Octobre 1938 - juin 1940
De Paris à Montauban : le temps de l'exode - Juin - août 1940
Montauban : le temps de la discrimination - Août 1940 - mai 1942
Auvillar : le temps de l'assignation à résidence - Mai - août 1942
Epilogue : De Septfonds à Auschwitz : le temps de la déportation - Août - septembre 1942
Videos sur l'ouverture des valises 1990
 Documents
Une exellente documentation sur Adele Kurzweil se trouve sur ce site.


Document sans titre